Les Chevaliers d'Emeraude, 600 ans après
Viens vite nous retrouver, je vois que tu es impatient de Rplayer avec nous.. Tu as raison car nous débordons d'imagination et nous t'entrainerons dans la plus incroyable des aventures...

Les Chevaliers d'Emeraude, 600 ans après

Les Chevaliers d'Emeraude, 600 ans après
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mon Journal Personnel

Aller en bas 
AuteurMessage
Kiryuu
Admin
avatar

Messages : 735
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 25
Localisation : Ou mon coeur me mènera !

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Rôles: Chevalier d'Émeraude
Race: Humain à sang royal

MessageSujet: Mon Journal Personnel   Jeu 7 Jan - 6:30

Mon journal personnel


En ce monde, j’ai vu le jour. Je suis né le jour où le Cristal du Palais à finalement décidé de briller. Mon Père, le Roi de Cristal, n’avait pas pris conscience de la brillance de cette Pierre. Il a préféré l’ignorer. Il connaissait la vérité, les origines de ce caillou, mais il était toujours habité par cette peur de voir son propre fils devenir une bête. Je suis né cette nuit, à minuit précisément. La lune avait atteint la hauteur du ciel noir étoilé comme jamais. Ma mère était sous le charme de savoir qu’elle avait finalement eu un jeune garçon. Un jeune bambin possédant des cheveux blancs comme neige retenant tout de même une brillance argentée. Possédant des yeux mauves comme l’aura de la lune dans ce ciel bleu étoilé. Sa peau était blanche comme cette neige qui recouvrait la montagne de Shola. Ma mère était aux anges. J’étais son petit amour. Je ne possédais ni frère ni sœur. J’étais un enfant unique qui avait toujours vécu sous les attentions de sa mère et les demandes ainsi que les exigences de son Père. J’étais heureux ainsi. Ma vie était une vie de rêve. Je l’avais toujours désiré ainsi. Lorsque j’atteignis mon adolescence, j’étais devenu le petit garçon parfait. J’étais l’Héritier toujours désiré par mon Père. Il était heureux de ce que j’étais devenu, un pantin. Mais il ne connaissait pas mon autre côté. Celui du jeune rebelle qui s’enfuyait tous les soirs. Je vivais comme une poupée le jour et la nuit, je devenais un révolté qui prenait la fuite à travers les couloirs cachés du Château. Tout changea la nuit où je décidai de partir de ma chambre après le banquet pour féliciter le nouveau Général de l’Armée de Cristal pour son augmentation. Je détestais cet homme. Je me suis enfui et j’ai quitté les murs du Royaume. Je suis arrivé dans la clairière derrière le Château. Un cheval était seul au milieu et broutait l’herbe librement. Comme s’il ne prenait pas conscience que ce monde était cruel. J’avançai, faisant craquer les branches sous mes pieds. Le jeune Étalon cessa ses activités pour relever la tête et le regarder dans les yeux. Ils ne firent qu’échanger un regard léger. Le Cheval hennit longuement pour partir à la course vers moi. Je ne fus point effrayé, au contraire, je restai là sans bouger pour lui démontrer que j’avais confiance en lui. L’Étalon s’arrêta finalement devant moi, me fixant dans les yeux. J’entendis des phrases parcourir mon cerveau. Il me parlait. Je trouvais cela très étrange. Il me parlait. Comment pouvais-je l’entendre si facilement ? Je ne fis qu’écouter. Puis, il me demanda si je lui faisais entièrement confiance. Mes yeux parlèrent d’eux-mêmes. Il s’agenouilla devant moi pour finalement me laisser le chevaucher. Je n’attendis pas et alla me positionner sur lui. Je l’aimais comme un frère. En seulement quelques secondes j’étais devenu son meilleur ami. Par un simple regard. Il partit à toute allure et ce jusqu’à la rive de l’océan séparant les continents. Je fixai au loin l’eau qui vaguait dans tous les sens, pendant un petit moment. Puis le Cheval me dit qu’il portait le nom de Kalëllay. J’acquiesçai et lui demanda de me ramener à la maison. Il galopa jusqu’au Château, puis il arrêta devant les barrières. Il me dit qu’il serait toujours là pour moi. Je partis. Chaque jour, j’allais le voir, pour le saluer, pour passer mes nuits avec lui. On était devenu amis, frères, pour toujours.


Mais, le jour où j’atteignis ma majorité fut étrange. Différente. Cette journée changea ma vie à tout jamais. Par cette nuit-là, je n’avais pas fuis le Château. J’étais couché dans mon lit, puis mon corps se mit à vibrer dans une chaleur intense. Je n’arrivais pas à comprendre ce qui m’arrivait. J’avais peur, j’avais chaud, j’étais en pleurs tellement j’étais effrayé. Je me réveillai en sursaut en trottinant jusqu’au miroir avec douleur. Mes muscles me faisaient souffrir. Je me regardai dans le miroir en criant de peur. Ce n’était plus moi. C’était un autre homme. Je possédais des crocs très longues, des yeux de couleur rouge sang, mes muscles s’étaient décuplés étant découpé totalement. Ma peau était blême. Mon corps était entièrement recouvert de sueur. Des gouttelettes perlaient sur mon corps. Un coup de vent me fit sursauter. Je me retournai vers les portes de mon balcon qui venaient de s’ouvrir. Je marchai vers celles-ci et sortit de la pièce. Une femme était devant moi. Elle me fixait, m’éblouissait par sa beauté. Elle ne me dit pas son nom. La seule chose qu’elle fit, ce fut de se rapprocher de moi. Elle me parla en me disant qu’elle était là pour m’aider. La jeune femme me dit qu’elle était rattachée à moi et qu’elle était là pour me sauver. La femme qui était d’une beauté éblouissante me dit qu’elle pouvait m’aider. Ses mains se posèrent sur mon cou. Une lumière emplit mon corps pour finalement venir se terminer en petit tatouage représentant les quatre épées de la vie. Elle m’expliqua que ceux-ci dissimulerait mon apparence vampirique et qu’il m’aiderait à découvrir les ennemis avant leur arrivée. J’acquiesçai. Puis, elle me donna un collier qui la représentait en me disant qu’elle était toujours là pour moi, on était lié. Puis, elle me donna une épée en me disant que je ne devais jamais m’en débarrasser ou m’en séparer. Je devais toujours la conserver avec moi quoi qu’il arrive. Puis elle disparut en me touchant la joue. Mon corps reprit son apparence initiale, mais conservant tout de même les muscles. Le matin allait se lever rapidement. Le soleil se faisait déjà voir. Quelqu’un vint frapper à ma porte. Je la priai d’entrer. C’était ma servante. Elle rougit à ma vue. J’étais tout de même torse nu. Je m’empressai à enfiler ma chemise. Ce jour-là, fut le jour de mon départ. J’avais décidé de partir, d’accomplir ma destinée. Lorsque je fus habillé et que j’ai fais mes bagages, je descendis à la Salle du Trône. J’annonçai la nouvelle à mes parents qui refusèrent. J’entrai en une colère noire. J’accusai mon père de ne pas m’avoir averti du sort du Cristal du Roi Olliave. Il me demanda comment j’avais pu être au courant. Mon corps changea bizarrement pour prouver mes dires. Ils furent apeurés. Je revins moi-même. Cela les laissa libre de me laisser partir. Je me retournai quittant mes parents et je partis rejoindre Kalëllay. Je lui fis part de ma décision. Il me laissa le chevaucher. On partit à la course vers le Royaume d’Émeraude comme me l’avait dit cette jeune étrangère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiryuu
Admin
avatar

Messages : 735
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 25
Localisation : Ou mon coeur me mènera !

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Rôles: Chevalier d'Émeraude
Race: Humain à sang royal

MessageSujet: Re: Mon Journal Personnel   Jeu 7 Jan - 6:32

Le voyage prit 3 jours. Lorsque j’arrivai devant les murs, je fus ravi. J’avais atteint mon but. Je demandai de rencontrer le Roi et la Reine de suite. On m’y conduit rapidement. Je fixai les murs regardant les décors. Puis lorsque je baissai le regard pour fixer ses Majestés, je fus surpris de voir que la femme était celle de l’autre nuit. Elle savait que je l’avais deviné. Elle me demanda de conserver le secret. Je fis comme demandé. Après ma rencontre avec le Roi, je fus nommé au titre de Chevalier d’Émeraude. Je pris rendez-vous avec mes nouveaux confrères de vie. Ils me voyaient comme un étranger. Certainement, puisque j’en étais un. Mais cela ne prit peu de temps avant que je passe inaperçu. J’étais devenu une ombre. Je détestais me faire remarquer. Mon apparence indépendante et solitaire était très voyante. Ils me laissaient seuls à ma solitude. Je gardais le silence complet. Vivais en solitaire. La seule personne à qui je parlais était Kalëllay. Je ne pouvais me passer de lui, il était mon frère de cœur pour toujours. Mais tout changea le jour où le Roi annonça qu’Assya était devenue la Reine d’Émeraude. Je rencontrai tout le monde. J’étais devenu quelqu’un en ce jour. Ellana me laissa devenir un Chevalier à part entière. En ce jour, il y avait eu une chicane entre Lili et Narinda. Cette pauvre dernière était devenue saoule à force d’abuser de l’alcool. Je la ramenai à sa chambre. Cette nuit-là signa ma première nuit en tant que petit ami. La pauvre était tout étourdie. J’ignorais comment réagir. J’étais tout mélangé. Elle ne cessait de me faire des avances et moi, je répondais. Seulement, j’étais un Chevalier et elle, une Écuyère. J’étais plus vieux qu’elle. Mais sa beauté m’intimidait. Je me laissai prendre au jeu et l’embrassai à mon tour. Je fus aussitôt tenté de lui montrer qui j’étais. La nuit fut longue, notre discussion également. Après cette nuit, elle savait qui j’étais. Elle connaissait mon secret. Je ne désirais que cela. Nous étions devenus un couple. Puis ensemble nous vivions comme de grands amants. Seulement, nous devions nous cacher. Je ne pouvais pas lui montrer mon amour pour elle. Puis Narinda semblait toujours douter de mon histoire d’amour pour elle. Au grand final, j’étais toujours aussi amoureux d’elle. Quelques jours plus tard, Ellana fut assassinée. Nous fûmes obligés de choisir un nouveau Chef des Chevaliers d’Émeraude. À un vote unanime, mes frères me choisirent. Pourquoi moi ? Étais-je si qualifié pour le rôle ? J’essayai d’être à la hauteur tous les jours. Mais la suite ne fût pas réjouissante. Pendant une sortie entre amoureux, Narinda avait été kidnappée par Trigenn. Un vieil ennemi que j’avais rencontré lors de notre organisation pour préparer les Écuyers au combat. Il l’avait enlevé pour procréer. J’étais furax et je l’ai pas tué, mais battu presque à mort. J’étais dans une colère noire comme jamais je ne l’avais été. À notre retour, nos escapades amoureuses furent rompues. Célya avait tout découvert et était très furax. En particulier contre moi. Le soir même, j’ordonnai une rencontre dans la L’aile des Chevaliers. Nous parlâmes de la guerre et j’organisai le périple qui nous attendait tous. Je divisai tous les équipes à chacun leurs royaumes. Le lendemain, nous quittâmes pour nous rendre chacun dans les Royaumes assignés par moi-même. Nous accueillîmes Layla et Laria Manaë dans notre équipe. Ëraendil fut dédié comme étant mon nouvel Écuyer. Nous n’étions pas nombreux, mais déterminés à vaincre. Nous nous sommes finalement rendus à Shola. À mon arrivée, mon Écuyer fut immédiatement kidnappé. Comment provoquer le Chef ? Kidnapper son Écuyer. J’étais devenu une des cibles primaires des Irianeth. Tempête me convoqua seul à seul. Notre discussion se termina en un combat sanglant où je fus presque mort. À mon retour, j’étais devenu irrationnel pour mes frères et sœurs d’arme. Ils me regardaient comme un étranger. Je m’engueulai avec Kira, avec Alwena. Zéphyr me parla totalement de ce que j’étais pour eux. Je représentais leur Chef, leur guide. J’avais été choisi car j’étais le plus qualifié pour ce rôle. Mes doutes avaient été confirmés. Mais la suite fut plus étrange. Un Élève arriva. Ce jeune Kirian. Il n’était pas mon préféré, mais il m’inspirait quelque chose d’inconnu. Un étranger arriva soudainement. Son cousin à ses rapports……

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mon Journal Personnel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journal personnel : Namid Intina
» (Epreuve) Journal personnel d'Arius : le voyage à Orgön-Waliss
» Retrouver le journal personnel du grand Putrescin
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Temoignage Personnel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Emeraude, 600 ans après :: À propos du RPG :: Journaux-
Sauter vers: